Transformation légumière

POIREAUX DU JOUR, SOUPE DU SOIR… !

Devinez quelle est la dernière culture que nous avons à l’extérieur à cette époque de l’année ?

Réponse : les poireaux, bien sûr !

Ici, c’est la fin de la récolte. Il nous reste un peu plus d’une planche à arracher. Nous avions mis en place, début juillet, 3 variétés différentes : de la plus précoce à la plus tardive. Et comme le temps est plutôt clément, nos poireaux poussent encore et prennent un fût énorme cet hiver. 

Chaque semaine, nous arrachons les quantités nécessaires pour nos transformations en soupes de légumes et/ou soupes poireaux-pommes de terre. Dans ces deux recettes, nous mettons uniquement les légumes, de l’eau et du sel, il n’y a pas d’huile d’olive. Il s’agit donc de simples bouillons de légumes sans ajout de matière grasse. Les soupes de légumes sont en vente en bouteilles 1L et 1/2L, celles poireaux-pommes de terre, seulement en 1L pour l’instant.

Pour la soupe de légumes, nous associons les poireaux aux carottes, pommes de terre et courges musquée de Provence (soit 4 légumes au total) et pour la soupe poireaux/pommes de terre, uniquement des pommes de terre, vous l’aurez deviné ! Les pommes de terre et les carottes sont stockés en palox dans deux chambres froides (car températures de stockage différentes) depuis la récolte automnale, les courges attendent quant à elles en chambre chaude.

Au champ, nous enlevons simplement les racines des poireaux et les mettons en caisses pour le transport. Arrivés au bâtiment, ils sont triés à la main, lavés et pesés pour nos différentes préparations. Nos soupes de légumes et poireaux-pommes de terre sont passées au tamis automatique (raffineuse), grille fine, en fin de cuisson, ce qui donne un potage lisse et onctueux en bouche.

Nous préparons actuellement nos stocks car il faut savoir qu’avec la soupe à l’ortie et la soupe ardéchoise, la soupe de légumes fait partie du top 3 de nos ventes ! Alors, quelle soupe au menu ce soir ?

SOUPE FIN DE SOIREE, NOUVEAUTE !

Cela fait plusieurs années que nous avions en tête d’ajouter à notre gamme une bonne soupe à l’oignon, goûteuse et un peu relevée…

Il a fallu du temps, mais là-voici !

Les oignons sont, bien entendu, produits par nous-mêmes à Peaugres.

Une fois épluchés et tranchés, nous les faisons revenir à l’huile d’olive et mijoter au vin blanc (Provenance : Sud Drôme).

L’ensemble des ingrédients est bio.

Pour garder son caractère traditionnel, cette soupe n’est pas véritablement mixée.

Vous l’apprécierez servie nature ou en mode “gratinée” avec croûtons et fromage… Alors, ça vous tente ?

ZOOM SUR LES NOUVEAUX EQUIPEMENTS DE L’ATELIER TRANSFORMATION – SOUTIEN FEADER

autoclaves

ligne embouteillage

Quelques clichés de notre nouvelle organisation mise en place depuis fin juillet : de gros investissements en transformation ont été réalisés dont l’installation de deux marmites vapeur de 400 litres chacune, une ligne d’embouteillage et un deuxième autoclave vapeur pour faire face à nos volumes fabriqués et aux besoins en façonnage.

marmites

Côté approvisionnement des contenants vides, dans la pièce jouxtant la salle de cuisson, une table élévatrice permet d’avoir la palette de pots/bouteiles toujours à hauteur, au même niveau, et une table de chargement en amont du poste d’embouteillage, permet de stocker les contenants nécessaires pour une fabrication et d’approvisionner régulièrement et automatiquement le convoyeur de la ligne de dosage.

table elevatrice et chargement

Nous tenons à souligner que, pour l’aménagement de l’extension de notre atelier de transformation légumière, nous avons bénéficié du soutien financier de la Région Rhône-Alpes et du Département de l’Ardèche ainsi que de l’Union Européenne avec le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) dans le cadre du Programme de Développement Rural (PDR). Un clic sur la bannière ci-dessous et vous saurez tout ou presque sur ce programme :

bannière FEADER

 

 

 

 

TRANCHEUSE POUR COURGES

En septembre 2015, nous avions lancé un partenariat avec les élèves d’une classe de BTS CRSA (BTS CRSA : Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques) du Lycée Boissy d’Anglas à Annonay, ville voisine de Peaugres. Leur spécialité est l’étude, la conception et la conduite de projet. Ils étaient à la recherche de projet de machines à concevoir, nous leur avons soumis notre besoin de trancheuse pour courges.

En effet, dans notre atelier de transformation, potirons, courges butternut et potimarrons sont tranchés au couteau de façon manuelle. Nous tranchons quotidiennement près de 600 kg de courges en saison. C’est une activité très physique qui comporte également des risques de coupure malgré les équipements adéquats.

Avec cette idée de trancheuse, nous voulions éliminer les risques d’accident, améliorer les conditions de travail et gagner en efficacité et cadence.

Après de longs mois d’études, d’échanges et de visites à l’école, fin juin, nous avons été invités à la présentation du prototype “trancheuse pour courges” dans l’atelier des BTS au Lycée. Les tests ont été très positifs bien que nous n’ayons pas pu les réaliser sur des courges en cette saison. La machine était ensuite présentée lors d’une épreuve par les élèves dans le cadre de leur examen de BTS. A noter que l’usinage des pièces mécaniques et les découpes laser ont été réalisées par des entreprises locales selon les plans fournis par les élèves.

Présention de la trancheuse pour courges - fin juin 2016

trancheuse2

                 Présentation de la trancheuse pour courges – Fin juin 2016

La machine est à présent dans notre atelier de transformation et nous attendons la saison des courges avec impatience… Nos remerciements et toutes nos félicitations aux élèves de l’équipe et aux professeurs impliqués dans ce projet !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Archives