LE CARDON

Voici venue la période de transformation de nos cardons… Ce légume ancien, dont l’aspect et le goût se rapproche de l’artichaut, est bien connu sur notre région et plus largement de Mâcon jusqu’à Valence. On en cultive et consomme aussi dans les Savoie, en Suisse et au nord de l’Italie. Il en existe des variétés très épineuses (pas étonnant puisque l’ancêtre commun du cardon et de l’artichaut est le chardon) et des variétés dites inermes, c’est-à-dire sans épines. La particularité de ce légume est qu’il a besoin d’être privé de lumière pendant au moins 4 semaines, ce qui permet aux côtes de blanchir et de s’attendrir et du même coût de perdre son amertume assez caractéristique. Mais attention, le cardon craint énormément le gel.

cardons3

Mise en place des plants de cardons      cardons4

Sur l’exploitation, nous repiquons nos plants bio au mois de juin dans des sols assez lourds qui apportent à nos cardons un bon développement et surtout une meilleure qualité gustative. Toute la croissance du plant est menée en respect avec le mode de culture biologique.

Fin septembre, nous commençons à procéder à l’empaillage du cardon. Depuis quelques saisons, les gaines réutilisables d’une année sur l’autre ont remplacé chez nous les sacs papiers ou rouleaux de cartons.  Nous comptons au moins 5 semaines de blanchiment.

cardon2

Le cardon est alors coupé au champ, rapporté au bâtiment agricole pour être préparé. Le tri et la mise en pot sont entièrement réalisés à la main dans notre salle de transformation puis les conserves sont stérilisées dans l’autoclave.

Nos cardons  au naturel peuvent être servis nature avec du beurre fondu ou un bon jus de viande ou être préparés en gratin traditionnellement pour les repas de fin d’année. Un régal… !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives